Musicothérapie SonothérapieLa musicothérapie

Nous avons tous expérimenté l’effet relaxant ou énergisant de certaines musiques sur nous. A partir de ce constat, la musicothérapie utilise la musique et les sons comme outils et supports thérapeutiques. Au moyen de bains sonores régénérateurs, elle permet de diminuer l’activité intellectuelle, l’idéal étant de se relâcher 3 minutes par jour au minimum, et d’étendre l’écoute à toutes les situations de détente (toilette, transports, pauses, sieste et préparation au sommeil). Elle permet aussi d’ouvrir un espace de communication et d’expression tout particulier.

La musicothérapie peut être pratiquée selon deux approches :

  • La musicothérapie « active » : le patient produit lui-même des sons, soit avec sa voix soit à l’aide d’instruments. Chant, improvisation instrumentale ou gestuelle, composition de chansons, mouvements rythmiques au son de la musique sont autant d’outils. Cette approche facilite l’expression de soi.
  • La musicothérapie « passive » : le patient doit simplement écouter des sons (sonothérapie) et/ou des extraits musicaux. Cette approche permet d’apaiser le patient mais aussi de faire émerger des émotions, stimuler l’énergie, améliorer la concentration…

Différentes techniques de musicothérapie ont été développées et adaptées pour aider les personnes ayant des difficultés sociales ou comportementales, des troubles psychoaffectifs, sensoriels, neurologiques, physiques. La musicothérapie apporte de l’aide pour la préparation à l’accouchement, pour les prématurés, pour favoriser la relation mère-bébé, pour de jeunes enfants présentant des difficultés de comportement ou des difficultés scolaires.

La musicothérapie s’effectue généralement sur indication d’un professionnel de santé, et auprès d’un musicothérapeute certifié dans un cadre approprié.