MéditationLa méditation

Méditation de Pleine Conscience

La méditation, prônée par les sagesses orientales, a suscité l’intérêt des neuroscientifiques et psychologues par son impact sur le fonctionnement du cerveau. En Occident, elle a été importée, laïcisée et popularisée par le psychologue américain Jon Kabat-Zinn et le psychiatre canadien Zindel Segal.

La méditation de pleine conscience consiste à être plus présent à soi et au monde, à lâcher nos barrières pour prendre conscience de notre environnement, des bruits, des odeurs et de nos sensations internes, sans aucun jugement sur les pensées et émotions qui peuvent traverser l’esprit. On ne cherche pas à atteindre un état de détente ou de calme particulier mais juste à intensifier sa conscience et son recul envers ses expériences intimes.

Pratiquée régulièrement, la méditation de pleine conscience peut améliorer la modulation des émotions. Elle peut donc aider à gérer le stress, l’insomnie, l’impulsivité ou les douleurs chroniques. Elle est utilisée médicalement entre autres pour la prévention de rechutes dépressives (MBCT).

 

Bibliographie :

  • Christophe André, « Méditer jour après jour – 25 leçons pour vivre en pleine conscience », L’Iconoclaste, 2011 – avec CD
  • Christophe André, « Les états d’âme, un apprentissage de la sérénité », Odile Jacob, 2009
  • Jon Kabat-Zinn, « Au coeur de la tourmente, la pleine conscience », De Boeck, 2009
  • Thich Nhat Hanh, « Le miracle de la pleine conscience », J’ai Lu, 2008
  • Matthieu Ricard, « L’art de la méditation », NiL, 2008

 

Méditations actives

Pour amener de la sérénité dans leurs vies, certains apprécient de se poser et peuvent rester immobiles un certain temps. D’autres sont toujours en mouvement, mais eux aussi ont parfois besoin de se libérer du stress et des émotions et de vouloir calmer le mental.

Il existe de nombreuses méthodes, qui utilisent parfois des supports musicaux. Par exemple :

  • la méthode dynamique, inventée par le gourou indien et controversé Osho, et qui consiste en des exercices successifs de respiration accélérée, des sessions cathartiques, de répétitions de mantra, de danse.
  • la méditation Kundalini, avec des alternances de tremblement, de danse, d’immobilité debout assis et couché, qui nettoie du stress de la journée.
  • des méditations dansantes, issues de la tradition Soufi, ou pas
  • des méditations avec des mouvements et des exercices de respiration
  • des méditations assises en musique
  • des méditations en mouvement et en musique
  • des méditations de visualisation intérieure, développant l’imagination et la création, qui permettent d’atteindre un objectif fixé en fonction de ses besoins ou de ses désirs

 

Bibliographie :

  • Janine Bharucha, « Je médite en mouvement » Ed. Grancher