Feng ShuiLe Feng Shui est depuis des millénaires en Chine un art de vivre. C’est l’un des enseignements du Taoïsme et il partage ainsi les mêmes fondements que la Médecine Traditionnelle Chinoise, appliqués au lieu de vie. Le principe même est de vivre en harmonie avec son environnement. Alors le Feng Shui s’est adapté au mode de vie occidental d’aujourd’hui.

Le Feng Shui repose sur 3 fondements :

  • le Chi : l’énergie ou la somme des mouvements énergétiques régissant l’univers.
  • la complémentarité du Yin et du Yang : chaque élément a en quelque sorte deux faces, deux opposés nécessaires et complémentaires à l’harmonie du tout.
  • la théorie des cinq Eléments (Eau, Terre, Feu, Métal, Bois), souvent exprimés par le biais des matériaux, des formes et des couleurs.. Chaque élément est interdépendant, créateur et destructeur.

Avec un minimum de modifications, Le Feng Shui nous permet d’améliorer notre lieu de vie en optimisant la circulation de l’énergie et en favorisant le bien-être. L’outil essentiel d’analyse s’appelle le Pa Kua (ou Bagua) qui sert à identifier les domaines plus faibles (ou plus forts) de notre lieu de vie afin de poser les actions adéquates pour améliorer l’harmonie de notre environnement.

Le Pa Kua est composé de huit parties associées aux huit points cardinaux et qui représentent aussi les huit aspirations du domaine de la vie :

  • richesse et prospérité (sud-est),
  • reconnaissance et notoriété (sud),
  • mariage et amour (sud-ouest),
  • enfants (ouest),
  • mentors et communication (nord-ouest),
  • carrière (nord),
  • éducation et savoir (nord-est),
  • famille et santé (est).

Le Pa Kua peut également se présenter sous la forme d’un carré composé de neuf cases identiques. Chacune de ces cases représente un domaine de la vie, à chaque secteur correspond un élément qui pourra l’activer. Une fois le Pa Kua posé correctement sur le plan de notre lieu de vie, son interprétation demandera une grande flexibilité car l’énergie individuelle de chaque personne compte aussi pour l’harmonie et la circulation du Chi dans le lieu.

Enfin les premiers conseils du Feng Shui :

  • Grand ménage : nettoyage, lavage, dépoussiérage, dégraissage, aération…et aussi
  • Grand tri… puis
  • Grand rangement : ce qui fait stagner le Chi c’est le désordre. Alors chaque chose à sa place et une place pour chaque chose !

Bibliographie :

  • Marie-Pierre Dillenseger, « La voie du Feng Shui – Chevaucher le temps, apprivoiser l’espace, prendre sa place », InterEditions, 2016
  • David D. Kennedy, Agnès Dumanget, « Le Feng shui au quotidien pour les Nuls », Ed. First, 2017