Chakras

Pour les hindous, les « chakras » (« roues » en sanskrit) sont nos centres énergétiques. Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, vieille de cinq mille ans. Les textes anciens parlent de 88 000 chakras répartis sur tout le corps. Mais ils en dénombrent sept majeurs, situés le long d’une ligne qui suit le trajet de la colonne vertébrale : la base, le hara, le plexus solaire, le coeur, la gorge, la conscience, et la couronne. D’autres médecines les reconnaissent à leur manière : en Chine, ils ont été intégrés dans la pratique de l’acupuncture. En Occident, ils correspondent aux plexus, des réseaux de nerfs et de vaisseaux, dont le plus connu est le plexus solaire, situé sous le diaphragme.

« Aucune dissection ne peut révéler les chakras : ils appartiennent à notre “corps subtil” (ensemble des énergies invisibles du corps humain (aura, qi, chakras, corps éthérique et une partie de l’âme) et distribuent de l’énergie fondamentale à certains organes physiques », explique le Dr Janine Fontaine.

Selon la tradition indienne, l’énergie circule d’un chakra à l’autre par des canaux invisibles, les méridiens. Pour les traditions ésotériques et quelquefois spirituelles, les chakras dégagent chacun une couleur : rouge pour le premier, orange pour le second, jaune, vert, bleu, indigo et blanc. Chaque chakra a un rôle, une fonction de régulation ou de gestion du comportement humain. Des sentiments et des émotions spécifiques sont également rattachés à chacun d’eux.

 

Bibliographie : 

  • Dr Janine Fontaine, « La Médecine des chakras », Ed. Robert Laffont, 1999
  • Patricia Mercier, « La Bible des Chakras », Guy Trédaniel Editeur
  • Danièle Meunier, « Le langage des chakras, de la théorie à la pratique », Ed. France Loisirs, 2013